J’ai écumé le Panier avec un street artist

Bienvenue sur le Street Art Tour du Panier : une galerie d’art à ciel ouvert et une virée colorée entre les murs du plus vieux quartier de Marseille. Asha, street artist, ouvre la voie et nous explique les spécificités des graffeurs qui s’approprient les murs de ce labyrinthe urbain. 

En route pour le Street Art Tour

Pour monter à bord du Street Art Tour du Panier, je réserve par texto. Le rendez-vous est fixé un samedi matin ensoleillé d’octobre, place Villeneuve de Bargemon, au pied de l’imposant bâtiment de l’Hôtel-Dieu, désormais hôtel 5 étoiles. Une petite troupe patiente sagement avant le top départ, baskets aux pieds, parés pour 2h30 de randonnée urbaine au cœur du Panier.

Quelques couples, des copines, une mère et sa fille, des jeunes et des moins jeunes, la troupe est assez hétéroclite. Arnaud, artiste graffeur et habitant du Panier accueille les retardataires avec le sourire.

Ça va, c’est le petit quart d’heure marseillais !

4-marseille-panier-streetart-touriste-graffitiArnaud est connu sous le nom de Asha. Il signe aussi quelques oeuvres « Bite » (bite comme mordre en anglais précise t’il). « Les gens du quartier ne connaissent que mon blaze. C’est si je veux passer inaperçu que je donne mon vrai prénom. »

La balade démarre par la rue Caisserie. La plupart des commerçants offrent rideau de fer et devanture aux graffeurs du quartier. Certaines oeuvres sont anciennes comme celle de la brasserie le Protis qui a plus de dix ans ; d’autres sont plus fraîches comme celle du bar bio MyGarden juste en face, qui arbore une œuvre végétale signée Binho, graffeur de Rio bien connu des Marseillais.

3-marseille-panier-streetart-touriste-graffitiDans ce quartier mythique de la ville, on ne croise  que des habitants du Panier ou des touristes qui arpentent les ruelles en petits groupes. Populaire et métissé, le Panier fait l’objet ces dernières années de mutations que les habitants observent d’un œil méfiant. Marchands de savons et de souvenirs parfois douteux remplacent petit à petit certains vieux commerces. Dans ce village où les voitures ne circulent presque pas, les enfants jouent dans les rues et les commerçants discutent sur les pas-de-porte. Tout le monde se connait, s’interpelle.

Je fais cette balade notamment pour les Marseillais, pour qu’ils reviennent au Panier. […] Le Panier c’est un peu Microcosmos, il vaut mieux connaître quelqu’un pour y pénétrer, nous explique Arnaud.

Marseille - Le Panier - Street art Tour - Space Invader by Celine Bousquet

A l’angle de la place de Lenche et de la rue Saint-Thomé trône un gigantesque Space Invader, format carreaux de piscine, un des deux officiellement recensés à Marseille.
Après la place, direction la montée des Accoules pour le début de l’ascension. On va monter dans le Panier comme sur une montagne nous prévient notre guide.

Binho / undARTground

Nhobi / undARTground

 

Leçon de graffiti

Soucieux d’être à la portée de tout le monde notamment des néophytes, Arnaud n’hésite pas à revenir sur les bases du mouvement, à expliquer les différentes techniques utilisées par les artistes : tag, graffiti, pochoir, crachoti, bubble…Puis il nous présente les artistes récurrents et leur crew, qui jouent un peu partout avec le mobilier urbain.

Classiquement, on trouve plusieurs œuvres regroupées dans un même coin, à l’angle d’une rue ou sur un mur un peu planqué.

Les graffeurs c’est un peu comme les chiens qui pissent, quand un mec est passé quelque part, un autre vient vite poser son oeuvre dessus ou juste à côté.

Rue Michel Salvarelli "On n’a pas trouvé qui était ce Michel sur Google du coup on a inventé notre propre Michel , Michel Tricard."

Rue Michel Salvarelli. « On n’a pas trouvé qui était ce Michel sur Google du coup on a inventé notre propre Michel, Michel Tricard. »

 

Oré et un de ses Quetzalcóatl / Mister P et son Général

Oré et un de ses Quetzalcóatl / Mister P et son Général

 

Les petites rues se succèdent. On gravit les marches, et petit à petit, on commence à reconnaître la patte de tel ou tel artiste. Dans ce lacis urbain, le soleil a plus de mal à se faufiler, et il fait plus frais que dans d’autres quartiers. Avantage pour les graffeurs : le soleil s’attaque moins aux couleurs des œuvres. Vers la place du Refuge, on passe devant le terrain vague (photo ci-dessous), appelé par les habitants le « Parc à rats » ou « Rats des villes. » Un grillage délimite cet îlot laissé à l’abandon depuis plusieurs années.

Le Parc à rats. « Quand tu peins sur une surface ajourée, tu t’en prends plein la tronche et tu ne vois pas trop ce que tu fais. »

« Quand tu peins sur une surface ajourée, tu t’en prends plein la tronche et tu ne vois pas trop ce que tu fais. »

 

Street art tour Marseille Le Panier - Manyoly

Street art tour Marseille Le Panier – Manyoly

 

SebR envahit les rues de la ville avec ses silhouettes de danseurs et danseuses de free parties.

SebR envahit les rues de la ville avec ses silhouettes de danseurs et danseuses de free parties.

 

Au détour de certaines places, ce sont des fresques monumentales qui apparaissent, comme celles que l’on voit à deux pas de l’entrée de la Vieille Charité.

La visite nous entraîne progressivement jusqu’aux cimes du quartier, et se termine sur la place des Moulins, d’un calme olympien, sans aucun commerce pour perturber l’ambiance de village déserté sous un soleil qui commence à se faire lourd.

grandma_hBananomètre

C’est une parfaite introduction au street art marseillais et un très bon moyen de décrypter les spécificités du Panier, quartier unique, bien loin des clichés qu’on lui colle sur le dos. A tester sans hésiter, même si on pense déjà connaître ces petites rues et quel que soit son degré de connaissance de l’art urbain.

Et vous, vous avez eu combien en tag au Bac ?

 

Je veux y aller !

Durée des visites env. 2H30
Groupes de 15 pers. maximum
10€/pers. ou 7€ pour les petits budgets (RSA, sans emplois, étudiants, juniors..)
Info/résa : par MP sur la page Facebook ou par téléphone : 06.33.07.64.00

Liens

Undartground, boutique-galerie du Panier spécialisée dans le graphisme et l’art urbain

Marseille Street Art, un Tumblr fourni «  pour garder une trace de l’art éphémère de Marseille ».

Calligraff’IT, communauté et festival street art

 

Photos @ Céline Bousquet

Facebook Comments

Post a comment