Gomina, des sacs banane 100% marseillais

Gomina, ce sont des sacs banane pop et revisités, 100% faits à Marseille, en tissu de récup’. Un joli projet né à Marseille en 2015 à l’initiative de Lore et Elise, deux copines fans de tissus, de couture, et de récupération.

Un jour, par hasard, Lore est venue visiter la colloc où vivait Elise. Elles n’ont finalement pas habité ensemble mais sont devenues amies.
Lore est graphiste textile ; Elise, elle, évolue dans l’univers de l’économie solidaire. Elle a cofondé la ressourcerie Tri logik à Marseille, un lieu dédié à la collecte et à la valorisation d’objets. Toutes deux collectionnent religieusement des chutes de tissus depuis des années.

Les créatrices repèrent le potentiel du sac banane en festival, un accessoire très pratique et marrant mais qui souffre d’une mauvaise réputation. Ensemble, elles décident de se réapproprier cet objet culte des années 80/90, en l’actualisant et en en changeant l’esthétique. Elles créent Gomina, un nom marrant dont elles assument le côté frime et populaire, et qui évoque les années 50, la coiffure banane, la brillantine…

On a tous un souvenir, une émotion liée au sac-banane. Certains détestent, d’autres adorent, ou trouvent ça très drôle. J’ai une copine qui voulait nous en acheter une mais son copain était contre…

Etabli Gomina

Des bananes éthiques pour des personnalités uniques

Ensemble, elles choisissent des combinaisons originales de couleurs et de motifs en réutilisant des chutes de tissus. Elles chinent aussi clip et passepoil (bande étroite d’étoffe qu’on met entre les deux parties d’une couture) pour créer des bananes uniques. Il existe deux tailles différentes dont une un peu plus grande, pour les garçons.
Elles veulent avant tout s’amuser et sont inspirées aussi bien par des tissus précieux que par un univers plus sportwear, avec des vieux sweat découpés ou des vêtements de ski.

Le sportswear, c’est répandu à Marseille, et on aime bien ce côté vêtements légers et confortables adaptés à une ville de bord de mer.

bananes_69788_n

Gomina, c’est un travail à trois, avec leur couturier syrien Imad dont elles se sentent proches et partagent les mêmes valeurs. Les bananes sur-mesure sont cousues main et on apporte le même soin de la conception jusqu’aux finitions

Un sac-banane, ce n’est pas évident à réaliser. On a l’impression que c’est très simple à faire mais en fait non. Ça demande de la technique.

gomina_banane

Échanges & ateliers participatifs

mamies_8726_n

Les créatrices travaillent pour le moment à la commande et produisent en petites séries. Le bouche à oreille fait le reste. Elles personnifient chaque banane et l’échange avec leurs futurs clients est primordial. Pour une fille qui montait un bar à Lille, elles ont créé un sac banane à motif licorne. D’une façon globale, la banane, ça permet des discussions rigolotes et spontanées.

On a rencontré deux petites dames très sympas dans la rue qui portaient déjà des sacs-banane. Elles étaient à vacances à Marseille et on leur a proposé de poser avec nos créations. Elles étaient contentes qu’on les mette sur notre page Facebook, et nous on dit qu’elles trouveraient peut-être le Prince charmant grâce à nous.

Detail-banane

Je veux une banane !

Toujours dans cette dynamique d’échange, de sens et de partage, les créatrices veulent développer des ateliers de couture pour partager cette passion amusante et proposer à ceux qui le souhaitent d’apprendre à faire leur propre banane, en apportant même leur tissu fétiche. Surveillez leur page Facebook pour en savoir plus !
Contact : gominadesign@gmail.com

Bonus

La petite histoire du sac banane en anglais. On y apprend notamment que le sac banane a une multitude de noms amusants en anglais (fanny bag, hip bag, belly bag, bum bag, fanny pack, moon bag, chaos pouch…) et qu’il a été inventé au début des années 60 par une mère de famille australienne, inspirée par la poche des kangourou.

History of the Fanny Pack from Marissa Paiz on Vimeo.